Le bypass en Y / bypass gastrique

Accueil    >>    Les interventions de chirurgie bariatrique    >>    Le bypass en Y / bypass gastrique

Le bypass gastrique est une technique mixte qui associe une restriction et une malabsorption.
Elle consiste à créer une petite poche gastrique avec une capacité de 60 cc environ.
séparé du reste de estomac natif (restriction). Une dérivation des premières anses intestinales.
Les aliments passent donc de la petite poche gastrique directement dans la partie initiale de l’intestin en court circuitant l’estomac natif, le duodénum et les premières anses jéjunales ce qui induit une malabsorption.

bypass gastrique y chirurgie bariatrique paris chirurgie obesite essonne centre obesite est essonne docteur matthieu girodet dr bassam tantawi

Objectif de la chirurgie de bypass gastrique

Perte de plus de 50% de excès de poids
Traité les comorbidités : HTA, diabete et amelioré les douleurs liées à l’arthrose
Mettre le corps à l’abri des complications de l’obésité

Plusieurs mécanismes contribuent à la perte de poids :

  • Une restriction liée à la petite taille de la poche gastrique : on mange moins
  • Une diminution de la sensation de faim liée à une diminution de synthèse de la grehline (hormone de la satiété)
  • Une malabsorption qui concerne surtout des graisses
  • Une aversion pour les aliments trop gras et trop sucré en cas de Dumping Syndrome

Candidats au bypass gastrique

 Critéres d’éligibilité du bypass gastrique (bypass en Y) (critères HAS) :

  • Age entre 18 et 60 ans, après 60 ans chaque cas doit être discuter en commission
  • IMC sup à 40
  • IMC sup à 35 avec des comorbidités dues au poids (HTA, Diabète type 2, apnée du sommeil sévère)
  • Problème d’arthrose, NASH(inflammation du foie due à la surcharge graisseuse)

Résultats du traitement de bypass gastrique

  • Perte de 60 à 80% de l’excès de poids en 12 à 18 mois
  • En cas de diabète de type 2 : Rémission dans 70% des cas (glycémie et hémoglobine glycquée normale sans insuline ni médicaments)
  • 1/3 des patients peuvent reprendre du poids généralement parce qu’ils ne respectent pas les consignes alimentaires

Effets secondaires du bypass en Y

  • Le dumping syndrome : causé par l’arrivée rapide dans l’intestin d’aliments trop riche en graisse et trop sucré. Il se traduit par des malaises et des nausées, sueurs froides, palpitation et parfois des diarrhées juste après les repas. Souvent lié au comportement alimentaire, Il peut être contrôlé par l’éviction des sucres et disparait généralement au bout de quelques mois.
  • Des gazs et des diarrhées qui sont souvent du à des phénomènes de pullulation microbienne, qui peuvent se traiter par des cures de probiotique et parfois des cures d’antibiotiques
  • Les vomissements et les blocages alimentaires sont rares et sont généralement dû à une mauvaise diététique (repas trop volumineux ou avalé trop rapidement)

Les complications du bypass gastrique

Les complications immédiates du bypass gastrique (bypass en Y) sont les mêmes que pour la Sleeve (autour de 5%) et le taux de mortalité autour de à 0,3%

  • Les fistules au niveau des lignes d’agrafes ou des anastomoses (1 à 3%)
  • Les hémorragies post op (1%)

Les complications à distance sont plus fréquentes que dans la sleeve.

  • Les ulcères anastomotiques : 1 à 4%
  • Les sténoses anastomotiques : 1 à 5 %
  • Les occlusions sur brides : 2%
  • Les hernies internes : 5 à 10% qui entrainent des douleurs abdominales chroniques
  • Les carences vitaminiques et oligo-éléments qui nécessitent des supplémentations vitaminiques à vie

Les inconvénients de cette chirurgie

  • L’exclusion de l’estomac rend impossible les gestes endoscopiques sur les voies biliaires
  • Nécessité de prendre des vitamines à vie
  • Les pullulations microbiennes réfractaires au probiotique
  • Peu de solution satisfaisante en cas de reprise de poids

 

Suites post-opératoires de l’opération de bypass

Il faut être vigilant le premier mois

95% des complications aigues surviennent les 15 premiers jours post op

En cas de fièvre, de douleurs de tachycardie, nous recontacter en urgence

Une infirmière vient deux fois par jour faire des injections d’anticoagulants en prévention des phlébites

Elle prend la température, mesure la fréquence cardiaque et la saturation.

 

Concernant la réalimentation :

1)   La mastication de petites bouchées permet d’obtenir en bouche une texture mixée, bien homogénéisée, et fluidifiée par la salive. Pour les patients inquiets ou ayant besoin de plus de temps d’adaptation, pendant un temps court, il est bien sûr possible de mouliner les repas. Mais l’important est de réintroduire assez tôt les morceaux afin de respecter l’effet physico-chimique de la mastication. 

2) Prendre ses vitamines selon la prescription de votre médecin nutritionniste. Les patients qui habituellement, ont des difficultés à avaler les comprimés ou gélules, devront en parler à leur médecin afin de passer à une forme soluté.

    Les autres chirurgies bariatriques pratiquées dans notre Centre

    by pass gastrique operation y centre obesite est essonne docteur girodet matthieu docteur bassam tantawi obesite paris

    Anneau gastrique

    by pass gastrique operation y centre obesite est essonne docteur girodet matthieu docteur bassam tantawi obesite paris

    Sleeve gastrectomie

    by pass gastrique operation y centre obesite est essonne docteur girodet matthieu docteur bassam tantawi obesite paris

    Mini bypass (by-pass omega)

    by pass gastrique operation y centre obesite est essonne docteur girodet matthieu docteur bassam tantawi obesite paris

    Réintervention

    Calculez votre IMC

    IMC (kg/m2) Interprétation (selon l’OMS)
    Inférieur à 16 Anorexie ou dénutrition
    Entre 16,5 et 18,5 Maigreur
    Entre 18,5 et 25 Corpulence normale
    Entre 25 et 30 Surpoids
    Entre 30 et 35 Obésité modérée (classe 1)
    Entre 35 et 40 Obésité élevée (classe 2)
    Supérieur à 40 Obésité morbide ou massive

    Comprendre l’obésité grâce à nos fiches d’information

    Qu'est-ce que l'obésité ?

    Selon la définition de l’OMS, l’obésité est « une accumulation anormale ou excessive de graisse qui présente un risque pour la santé ».
    Le surpoids se quantifie par l’ indice de masse corporelle, l’IMC (Poids /T²) :

    • 18.5 – 24.9 poids normal
    • 25 -29.9 Pré obésité, sachant que le risque médical se fait ressentir dès les IMC > 27
    • 30 -34.9 obésité classe I
    • 35-39.9 obésité classe II
    • > 40 obésité de classe III (c’est à ce stade que l’on parle d’obésité morbide).

    En savoir +

    Causes et conséquences de l'obésité

    1. Le plus souvent, les cause sont la sédentarité, parfois infligée par nos vies citadines, car bouger devient de plus en plus une chose à penser. En effet, nos besoins sont obtenues facilement par la proximité des approvisionnements (nos courses) ou l’usage des transports; notre travail peut nous maintenir immobile à un poste etc … et cela nous maintient dans l’inactivité malgré nous.

    2. Le déséquilibre alimentaire: le choix d’une alimentaire à porter de main avec les préparations industrielles, une alimentation restructurée en qualité et en horaires, l’alternance de régimes restrictifs et alimentation hypercalorique…

    3. Les causes d’obésité peuvent être génétique mais c’est finalement rarement la seule cause dans les pays industrialisés.

    La conséquence du surpoids et plus encore pour l’obésité, c’est la nette aggravation des risques pour sa santé: risques cardiovasculaires, respiratoires, orthopédiques, cancers … 

    En savoir +

    Que faire en situation d'obésité ?

    En parler avec son médecin traitant dans un premier temps, et si ce dernier le juge utile, il vous adressera vers un médecin spécialisé dans le domaine de la nutrition.
    Eviter avant toute chose les régimes farfelus, vantant un amaigrissement rapide et conséquent. Il est important de mettre en place un suivi avec votre médecin traitant ou votre nutritionniste qui prendra en compte votre santé dans sa globalité.
    Si besoin, il sera établi un bilan médical complet, prenant en compte les risques connus et prédictifs de l’obésité.
    La chirurgie n’est pas une solution pour tous. Le patient doit répondre à des conditions de gravité ou de risque potentiel à venir, selon la réglementation de la haute autorité de santé.

    Objectifs de la chirurgie de l'obésité

    L’objectif d’une chirurgie de l’obésité est de mettre le patient a l’abri des complications de l’obésité. Objectifs : perte de 50% de excès de poids, ramener l’IMC entre 25 et 30
    Objectif : un poids de santé, pas un poids de beauté

    Conditions de la chirurgie bariatrique

    Elles répondent aux critères de l’HAS :
    • âge supérieur à 18 ans
    • IMC sup à 40
    • IMC sup à 35 avec des comorbidités (HTA, diabete type 2, apnéee du sommeil appareillé, maladie osteo articulaire…) susceptible d’etre améliorées par la chirurgie.
    • Aprés échec d’un traitement médical pluri disciplinaire de 6 mois

    D'autres questions sur l'obésité et ses traitements ?

    N’hésitez pas à nous contacter ou à prendre rendez-vous depuis la page prévue à cet effet.

    Nous contacter

    Les actualités du centre et de notre équipe

    Les fistules

    Les fistules

    Définition Une fistule est un lâchage d’une suture soit au niveau d’agrafe soit au niveau d’une anastomose qui se traduit par une issue de liquide digestif dans la cavité péritonéale. Les fistules surviennent dans 95% des cas entre le 4eme et 10éme jours donc à votre...